Portrait de bénévole : Norka

Portrait de Norka : bénévole à Variot.

“Norka pourrais-tu me dire quelles sont tes missions de bénévole dans les centres sociaux, à Variot en particulier ?

– En fait cela fait longtemps que je fais du bénévolat. L’année dernière, j’ai fait beaucoup de “manoualités” à Gaston Variot.

– Beaucoup de quoi, Norka ?

– Pardon, pardon. Je me suis encore trompée. Oh là là ! le français c’est compliqué ! Je veux dire beaucoup de travaux manuels. On a fait des activités avec Effate dans le cadre du secteur adulte à Variot. Avant, il y a longtemps quand mon conjoint était en bonne santé, j’ai fait beaucoup de bénévolat avec d’autres dames pour aider Esther l’animatrice en couture. On l’aidait pour faire les costumes de la comédie musicale qui se passe chaque année au Millénaire. C’est la compagnie du Lac, je crois. Et puis on participait au défilé de la fête des centres sociaux. Tu te souviens  je faisais aussi du crochet pour apprendre aux enfants et aux dames !

– Quelle activité en particulier as-tu menée à Gaston Variot ?

– La décoration avec les serviettes ! Comment on dit déjà en français ?

– Le serviettage peut-être ?

-Oui, c’est ça ! Le serviettage ! On récupère des motifs sur les serviettes en papier et on pose délicatement sur l’objet que l’on veut décorer comme une corbeille, des boîtes,  un plateau. On utilise du vernis colle : c’est une colle blanche qui devient invisible en séchant. Cela devient du vernis et ça protège l’objet de l’humidité ! Cette activité permet de redonner une nouvelle vie à de vieux objets et donc cela fait du recyclage. Faire du bénévolat c’est une façon de dire merci aux centres sociaux qui m’ont aidée à m’intégrer.

-Est-ce que tu veux continuer l’année prochaine ?

-Non, je ne pense pas. Mon fils qui vient du Chili et ma belle fille font le tour de l’Europe. Ils vont rester 4 mois avec moi pour visiter Paris et la France. Alors, je veux profiter de ma famille ! Quand ils seront partis, je reviendrai bien sûr.

-Pour faire du bénévolat ?

– Oui, bien sûr, un peu. Mais surtout pour réviser le français avec Cécile parce que avec toutes ces “manoualités” ou oublie d’ouvrir les livres de grammaire et le vocabulaire !

-Gracias, Norkita !

– De rien, de rien.