Le jeu de Paume, c’est quoi ?

Ce mardi 27 février, un groupe de sportifs a pu s’initier à l’histoire et à la pratique du jeu de paume, un sport complet…

Une belle découverte, dans le cadre du jumelage avec le château de Fontainebleau !

Un peu d’histoire

Arrivé en France au XIII siècle, le jeu de paume est probablement le sport le plus ancien pratiqué dans notre pays, tout d’abord sous forme de longue paume en extérieur, puis de courte paume en salle.

Il est devenu à la période de la Renaissance, un jeu tellement à la mode qu’il fut adopté par une grande partie de la société Francaise mais aussi Britannique..

Ce sport a connu son apogée au XVII siècle avec près de 500 courts de paume recensés en France !

Après avoir failli disparaître à la fin du XIX siècle, notamment avec l’émergence des jeux de pelote basque et surtout du tennis, sport directement issus du jeu de paume,  ce sport retrouve une nouvelle jeunesse en France comme en Grande-Bretagne, en Australie et aux Etats-Unis.

Comment y joue t-on ?

Le jeu de paume se pratique sur un court couvert de 31 mètres de long et 11 mètres de large, divisé en son milieu par un filet.Le sol est en carreaux de pierre ou en ciment. Les quatre murs qui entourent le court de paume font intégralement partie de l’espace de jeu.

Le principe du jeu consiste, comme au tennis, à faire passer la balle dans l’autre camp, par dessus le filet, avec l’aide d’une raquette cordée.

Autrefois avant l’invention de la raquette, le jeu de paume se jouait avec la paume de la main.

Comme ont pu le constater nos sportifs du jour, le jeu de paume requiert de la force, de la rapidité, des réflexes, d’autant plus quand on sait que ce sport se joue en trois dimensions ( sol/ murs/ toits).

Mais tout cela ne suffit pas, car la caractéristique du jeu de paume réside dans ses règles qui laissent une grande part à la stratégie et à l’esprit tactique.

En ce qui concerne nos jeunes sportifs, ce fut un réel plaisir pour eux de découvrir ce lieu chargé d’histoire ( plus vieille salle de sport française) et ce sport grâce à un des derniers maîtres paumiers.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Plus d’informations en cliquant ICI.